Pourquoi choisir une cuisinière au bois ?

Pourquoi choisir une cuisinière au bois ?

Pourquoi choisir une cuisinière au bois ?

1. Elle permet de faire des économies d’énergies

Tout d’abord, la double fonctionnalité d’une cuisinière à bois en fait un allié de force dans la recherche d’économie. De plus, le bois est actuellement l’énergie la moins chère du marché environ 30% de moins que le fioul ou le gaz  – Voir l’article : Quelle énergie est la mois chère pour se chauffer ?. Vous n’aurez pas besoin non plus d’électricité pour cuisiner ou vous chauffer.

En termes de rendement, qui représente le pourcentage d’énergie consommée sur l’énergie produite, sachez également qu’une cuisinière à bois vous permettra de diminuer vos dépenses. En effet, le rendement de cet équipement varie de 70% à 85%, ce qui signifie que vous ne gaspillerez que très peu d’énergie consommée.
Enfin, sachez que si vous optez pour une cuisinière à bois possédant le « Label Flamme Verte », vous pourrez bénéficier d’un abattement de 30% sur les travaux réalisés.

2. Elle est performante

Les premiers avantages d’une cuisinière à bois sont sa robustesse et sa longévité. En acier ou en fonte, elle sera solide et résistera aux années. L’acier chauffera plus rapidement, tandis que la fonte montera plus doucement en température, mais conservera la chaleur plusieurs heures après l’extinction du feu.

Deuxième avantage, selon sa taille, la cuisinière à bois permettra de chauffer des petites comme des grandes surfaces de la maison. Une cuisinière à bois simple pourra fournir une puissance de chauffage de 4KW à 12KW. Elle permettra de chauffer une cuisine ouverte sur une pièce de vie par exemple. Équipée d’un bouilleur, elle permettra d’atteindre une puissance de chauffage de 20KW, grâce à un raccordement au système de chauffage.

Lorsque l’on choisit son modèle, il est important de prendre en compte la superficie de la pièce où se trouvera celui-ci, et non la surface totale pour éviter de ne pas avoir assez chaud, ou au contraire que la chaleur dégagée dans la pièce soit trop intense.

En termes d’autonomie, votre cuisinière restera au chaud de 4 à 12 heures dans la journée. Combinée à des granulés, cette autonomie pourra doubler et atteindre les 24 heures.

3. Elle est facile à installer

En termes d’installation, on choisit bien évidemment la cuisine. Livrée prête à être installée, il s’agit juste de prévoir un conduit pour l’évacuation des fumées. Il faudra ensuite bien vérifier les dimensions de la cuisinière, comme pour l’installation d’un four traditionnel.

Si vous n’avez pas encore le conduit nécessaire, vous pourrez bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro allant jusqu’à 30 000 euros pour la rénovation énergétique de votre maison, à condition que votre équipement soit labellisé « Flamme Verte ».

4. Elle est design

Un autre avantage de la cuisinière à bois est son côté très esthétique et vintage. En effet, loin de l’image vieillotte d’antan, c’est un équipement design qui habillera de manière esthétique votre cuisine.

En fonte ou en acier, traditionnelle ou plus moderne, elle se décline en de nombreux coloris qui s’intégreront parfaitement dans toutes les cuisines rustiques ou contemporaines.

5. Elle est écologique

Enfin, la cuisinière à bois est écologique. Le bois étant une énergie renouvelable, il sera donc économique et n’aura pas de gros impact pour notre planète, à condition bien sûr d’une replantation similaire à la consommation de cette ressource.

Mais sachez qu’en France, la forêt couvre un tiers du territoire et que chaque année, seulement 50% de l’accroissement forestier est prélevé. L’approvisionnement en bois est donc assuré !

En termes d’émission de gaz à effet de serre, celle-ci sera beaucoup moins importante également qu’un modèle de chauffage plus classique.

Sachez également que certaines cuisinières à bois possèdent le « Label Flamme Verte » qui garantit aux utilisateurs que leurs produits font partis des appareils les plus performants au niveau énergétique et environnemental. Cela vous permettra, comme vu précédemment, d’obtenir des aides financières, et en plus de contribuer à la conservation de l’environnement.